Spectacle

Eau Chaude à Tous les Etages

 

1955. Nous sommes à la veille du Salon des Arts ménagers. Nous suivons les échanges de quatre jeunes femmes, employées à l'hôtel Moderne, à Paris. Demain, l'hôtel sera complet, demain, peut-être on aura une machine à laver ? En attendant, on travaille, on discute, on réfléchit et on s’amuse. S'émanciper, est-ce se pervertir ? Se rêver indépendante, est-ce renoncer aux hommes ? C'est quoi, des lendemains heureux, quand on est une femme dans la France de l'après-guerre ? Et au bout du compte, qu'espère-t-on ? Des mots d'hier pour des sujets toujours actuels, le tout sans perdre une once de bonne humeur! Car le soir, lorsque le patron n'est pas là, on chante, on joue du piano et on danse dans les coulisses de l'Hôtel Moderne !

Note d'intention

 

En novembre 2016, l'association Les Amis d'Alain Marinaro commande au Quatuor Ariane un spectacle d'opérette pour le jouer à Banyuls-sur-Mer et Saint-Laurent de Salanques. Bruit de couloirs voit le jour.  De cette expérience déterminante surgit alors qu'une envie commune de partager un travail plus théâtral se fait sentir.


Suite à cela, une réflexion s'engage sur le sens et la tournure que chacune souhaite donner à ce projet.


 

Il en ressort les éléments suivants :




 

-Nous souhaitons renouer avec la fibre vivante et actuelle du répertoire d'opérette des années 30 et valoriser sa modernité.
-Nous voulons interpréter les musiques avec spontanéité, gommer ce temps de concentration qui sacralise le début d'une interprétation, et passer avec élan du texte parlé aux extraits choisis pour entraîner l'auditeur dans notre sincère farandole.  
-En tant qu'ensemble 100% féminin, nous voulons parler, au nom des femmes, de la place des femmes dans la société, avec des textes qui puissent résonner comme des témoignages. Pour ce faire, il nous faut élaborer des personnages complets et complexes, dont les personnalités distinctes se traduiront par des stylistiques propres au sein d'un univers musical cohérent.
-Nous voulons préciser le cadre historique de l’intrigue.
-Nous souhaitons continuer notre travail initié en récital, à savoir réaliser des arrangements musicaux épousant les contours de notre groupe, s'adaptant aux timbres des voix et susceptibles de donner une nouvelle jeunesse à des œuvres dont les fondations stylistiques et la sémantique nous séduisaient déjà. Les couplets d'Yvain, Christiné, Gabaroche ou Messager nous enchantaient par la force qu'ils donnent aux femmes, notamment quant à leur volonté de ne pas laisser le monde tourner sans leur part active.
-Nous voulons parler de sujets graves avec légèreté, proposer des interprétations vivifiantes tout en inventant bien plus qu'un simple divertissement.

Nous faisons alors appel à Yves Coudray afin qu’il nous aide dans ce projet.

S’amorce alors le chantier de construction d’Eau chaude à tous les étages, comédie musicale, hôtelière, écologique (parce que recyclante) et féministe écrite et mise en scène par Yves Coudray.
 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now